L’alimentation de la femme enceinte

La ration alimentaire habituelle sera donc très légèrement augmentée afin d’éviter les kilos superflus, difficiles à perdre à la fin de la grossesse.

Une femme de corpulence moyenne, avec un bon rapport poids/taille, devrait prendre environ 10 à 12 kg pendant la grossesse ;

Une femme très mince : entre 13 et 16 kg ;

Une femme obèse : environ 6 à 7 kg ;

On augmente de 500 kJ (soit 120 kcal) environ la ration habituelle journalière. C’est l’équivalent d’une collation : 1yaourt, 1fruit par exemple.

Manger pour deux ne veut pas dire manger deux fois plus, mais deux fois mieux !

La femme enceinte aura une alimentation variée et équilibrée. Il est important de respecter un rythme alimentaire constant de 3 ou 4 repas par jour.

Il est important que les apports soient réguliers, notamment en glucides afin que le fœtus soit alimenté sans rupture. Tous les groupes d’aliments doivent être représentés.

Il sera bon d’éliminer tout ce qui est indigeste : charcuteries grasses, graisses cuites, légumes et aromates à goût fort, ou donnant des gaz (choux), produits trop fumés et/ou trop salés.

Recommandations particulières :

Durant toute la période de la grossesse, il est préférable que la mère ne consomme pas ou peu de boissons alcoolisées et d’excitants. On déconseille également le tabac.

Il faut veiller à éviter un excès de poids mais également ne pas entreprendre un régime restrictif (sauf si prescription médicale) et éviter les modes alimentaires à risque de carences (végétalisme, macrobiotique, certaines formes de végétarisme…)

Pas d’excès de sel.

il faut bien laver les légumes et les fruits pour éviter l’hépatite A et la listériose. • Dans cette optique, il vaut mieux choisir des fromages au lait pasteurisé et éviter de consommer la croûte.

Bien cuire les viandes pour éviter les risques de toxoplasmose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *