Qu’est-ce que le déni de grossesse ?

Le déni de grossesse est un phénomène bouleversant qui touche de nombreuses femmes. On compte aujourd’hui 1 à 3 femmes sur 1000 à être enceintes sans le savoir. Il existe deux types de déni de grossesse:

  • Le déni total : On apprend que l’on est enceinte que lors de l’accouchement.
  • Le déni partiel : On prend conscience de la grossesse au bout du 6, 7 voire 8ème mois de grossesse.

Le déni de grossesse est bien souvent peu compris par l’entourage de la jeune maman. Elle est parfois accusé de mensonge, d’être manipulatrice…Ils se posent un tas de questions:

Pourquoi certaines femmes font un déni de grossesse ?

On peut croire que ce sont particulièrement les jeunes filles mais c’est faux. Toutes les femmes peuvent un jour être confrontée à ce phénomène. Il existe quand même une raison à cela comme par exemple: une femme de l’entourage proche vient de perdre un bébé, la peur de la réaction du future papa, l’enfant n’arrive pas au moment propice….

Comment ne pas s’en rendre compte avant ?

Le déni est dirigé par le psychisme qui « efface » tous les signes de grossesse. Les règles peuvent être toujours présentes, la prise de poids est quasiment inexistante, la silhouette reste identique et parfois même la femme s’affine.

On peut se demander aussi comment c’est possible de ne pas prendre du ventre et pourquoi elle ne sent pas son bébé gigoter?

A cela la réponse est simple, c’est encore une fois le psychisme qui prend le dessus…La femme garde inconsciemment le dos bien droit et serre les abdominaux: le ventre n’est donc pas projeté vers l’avant et l’utérus s’étire. Le bébé se loge alors le long de la colonne vertébrale ou se cache derrière les côtes de maman.

Les sensations de gigotements de l’enfant sont estompées par le cerveau de la future mère qui accusera le stress, un dérangement intestinal, un gargouillement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *