Sans chirurgie, sans douleur, la Cryolipolyse !

Les beaux jours arrivent, nous avons de plus en plus besoin de nous dévêtir ce qui n’est pas toujours facile pour certain(e)s avec un ventre bedonnant, des culottes de cheval marquées ou des cuisses pleines de graisses.

Mais ne désespérez pas une nouvelle technique vous donne la possibilité de modifier considérablement votre silhouette en faisant disparaître, les bourrelets disgracieux qui vous empoisonne la vie, le Ventre, les cuisses, les poignées d’amour, le double menton, peuvent être traités par la Cryolipolyse.

Cette technique récente permet d’éliminer la graisse par le froid de manière non invasive, elle devient de ce faite une alternative à la liposuccion. C’est le froid qui s’attaque aux adipocytes (cellules graisseuses), il n’est plus question d’utiliser le bistouri et d’avoir recours à une anesthésie.

Cette nouvelle solution minceur, donne des résultats dès la première séance où il est possible de perdre 25 % de la cellule graisseuse de la zone traitée. Les résultats peuvent être objectivés entre 15 jours et 3 mois.

 

Aux origines de la cryolipolyse…

Tout commence dans les années 70, aux Etats-Unis, lorsque des médecins s’aperçoivent que les enfants à qui l’on conseille de manger des esquimaux pour calmer leurs douleurs dentaires développent des fossettes. Un premier lien est alors établi entre le froid et une perte de graisse potentielle.

Dix ans plus tard, une étude démontre que les cavalières habituées à monter à cheval « à califourchon » en hiver développent une panniculite au froid. Cette pathologie, qui provoque une fonte de la graisse sous-cutanée, est due aux frottements de leurs jambes couplées à une température très basse.

Mincir par le froid : comment ça marche ?

La Cryolipolyse permet de se débarrasser des graisses tenaces et persistantes sur les zones disgracieuses avec des résultats durables. Le procédé de la cryolipolyse reproduit l’effet du froid sur des rondeurs localisées et induit l’apoptose, ou destruction de l’adipocytes (cellules graisseuse). Durant les jours qui suivent la séance les cellules graisseuses sont éliminées par le système lymphatique… La machine est équipée d’applicateurs-ventouses répondant à la configuration des différentes zones à traiter. Les capteurs embarqués renseignent le praticien sur les températures idéales selon l’épaisseur des tissus mous et la température du corps nécessaire à la destruction des adipocytes afin de détruire les cellules graisseuses sans risques de brulures.

Comment se passe une séance de Lipofreeze?

Dans un premier temps le traitement commence par un bilan minceur, le praticien examine les zones disgracieuses à traiter et en discute avec le patient en tenant compte de ces motivations.

Lors d’un second rendez-vous, place à : La séance de Lipofreeze. Le praticien après avoir choisi la zone à traiter utilise l’applicateur le plus adapté sur la zone choisie pour l’aspirer et la refroidir pendant 45 à 60minutes. En fin de séance, une fois l’applicateur retiré, la peau peut présenter une coloration rougeâtre, il est souvent important de la masser pour réchauffer les tissus ayant subi des températures négatives pendant plusieurs minutes.

Quelles suites après la séance ?

Les rougeurs vont s’estomper il est conseillé de continuer à masser la partie qui a été traitée, certains patients décrivent des courbatures parfois des œdèmes, des rougeurs peuvent apparaître dans les jours qui suivent le traitement. Il est tout à fait possible de reprendre une activité professionnelle ou sportive le lendemain de la séance. En règle général une séance suffi pour obtenir les modifications souhaités, il est possible d’en faire une seconde mais il ne faut pas se pressé sachant que les résultats peuvent durés dans le temps.

Cryolipolyse: les contre-indications

La cryolipolyse est contre-indiquée pour les femmes enceintes, mais aussi pour les personnes obèses. Elle est aussi opérationnelle sur la zone de l’hypoderme et n’agit pas sur la graisse viscérale.

Les pathologies liées au froid comme la maladie de Reynaud ou d’important trouble du système lymphatique, les hernies, l’eczéma, l’urticaire, les femmes qui allaitent et les personnes portant un dispositif électronique… doivent renoncer à la Cryolipolyse.

Combien ça coûte ?

Il faut compter environ 200 euros par zone. L’acte n’est pas remboursé par la Sécurité Sociale.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *